LeadersInstitutions internationalesOuverture officielle des inscriptions pour l’IATF 2023 prévue à...

Ouverture officielle des inscriptions pour l’IATF 2023 prévue à Abidjan

-

Les inscriptions pour la troisième édition de la Foire commerciale intra-africaine (Iatf 2023) prévue à Abidjan ont été officiellement ouvertes ce vendredi 14 janvier le président du Conseil consultatif de l’évènement, Olusegun Obansajo , par ailleurs ancien président du Nigeria, le secrétaire général de la Zlecaf, Wamkele Mene, l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Ghana, Tiemoko Morikoa, et le président de la Banque africaine d’import-export  (Afreximbank), Benedict Oramah.

Ce dernier a expliqué les raisons qui ont milité en faveur du choix de la Côte d’Ivoire. Le pays, a-t-il dit, a librement déposé sa candidature avec plusieurs arguments dont son parc des expositions d’Abidjan situé à quelques encablures de l’aéroport Félix Houphouët Boigny et aménagé sur un espace de 3.700 ha. Ensuite, Abidjan a la capacité d’accueillir tous les pays participants en ce qui concerne l’hébergement. Par ailleurs, l’aéroport Félix Houphouët Boigny dessert plusieurs pays africains.

D’autres facteurs importants ont également porté le choix de la Côte d’Ivoire parce qu’elle  détient 40% des richesses de l’Uemoa et est la troisième économie de la Cédéao. L’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Ghana, Tiemoko Moriko, fonde un espoir à la réussite de cette foire à Abidjan au regard des efforts consentis par le gouvernement ivoirien dans tous les secteurs d’activité renforcés par un environnement des affaires propices à l’investissement.

La directrice générale de l’Initiative commerciale intra-africaine à Afreximbank, Kanayo Awani est revenue sur les pays qui se sont démarqués pour les intentions d’investissements réalisés à Durban (Afrique de sud) lors de la deuxième édition de la foire, entre autres, le Nigeria, l’Angola, l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Ghana et la RDC .Concernant les secteurs en vue dans la relance des économies africaines les infrastructures, l’agriculture  l’énergie, la santé et l’industrie pharmaceutique sont quelques secteurs cités qui vont booster les accords commerciaux en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X