La Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (Satim) en Algérie a fait savoir que la pandémie du coronavirus a accentué les transactions des paiements électroniques.

Dans un rapport parvenu à la presse ce week-end, le groupe a souligné que le paiement électronique a connu une forte évolution sur la période allant de 2019 à 2021. Ceci grâce aux mesures de confinement et à la restriction des déplacements des citoyens.

Ainsi, le nombre des terminaux de paiement électronique (TPE) est passé de 23.762 unités en 2019 à 39.000 unités en 2021, soit une hausse de 64%. Ce chiffre a atteint 32.347 unités en 2020, soit une augmentation de 36% par rapport à 2019.

Concernant les cartes de paiements, elles ont atteint 10,89 millions en 2021, en hausse de 22% par rapport à 2019, contre 9,62 millions de cartes en 2020. Quant au nombre de magasins en ligne, il a augmenté de 297% entre 2019 et 2021, avec 63 magasins en 2020.

Pour leur part, les distributeurs automatiques de billets ont augmenté de 88% entre 2019 et 2021, passant de 1.621 à 3.053.

Par ailleurs, le nombre des opérations de retrait automatique s’est élevé à 86,38 millions en 2021 contre 9,93 millions d’opérations en 2019, soit une hausse de 770%. En 2020, les opérations de retrait s’étaient établies à 58,43 millions.

Les opérations de paiement électronique se sont élevées à 2,13 millions en 2021, contre 274 opérations en 2019 (+678 %), tandis que les paiements par dispositifs automatiques de billets (DAB) (paiement de proximité) ont atteint 8,08 millions d’opérations en 2021 contre 202 en 2019 (+3.893%).

À noter que dans les perspectives, la société prévoit un nombre d’opérations de paiement de 24 millions en 2022 et 40 millions en 2023, contre 8,8 millions d’opérations en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here