En prélude  au cinquantenaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal, qui regroupe la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, un forum économique s’est ouvert ce lundi 13 décembre à Dakar sur le thème:  « Bassin du Fleuve Sénégal, modèle d’intégration, espace d’opportunités ».

La  cérémonie d’ouverture a été présidée par Serigne Mbaye THIAM, ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, en présence de Hamed Diane SEMEGA, Haut-Commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), devant un parterre de décideurs, de représentants du secteur privé et d’experts venus d’horizons divers.

Les travaux de ce forum qui se veut un cadre d’échange consacré aux opportunités économiques  du bassin du fleuve Senegal, ont tourné autour de  cinq panels : l’Énergie, leTransport fluvial, les Ressources en Eau, l’Agrobusiness et  l’Exploitation minière.

Hamed Diane Séméga, haut commissaire de l’OMVS.

Au terme de cette rencontre d’échanges économiques qui se poursuit jusqu’au mardi 14 décembre, il est attendu la déclaration de  Dakar ainsi que  la mise en place du Réseau des opérateurs économiques du Bassin du Fleuve Sénégal.

Organisation intergouvernementale, l’OMVS regrouge en son sein 4 pays notamment, la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, en vue de gérer le bassin versant du fleuve Sénégal qui s’étend sur une surface de plus de 330 km2.

Dominique Mabika de Financialafrik lors de son entretien avec le haut commissaire de l’OMVS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here