Le fils et héritier politique de l’ex guide  libyen Feu Mouammar Kadhafi a officiellement fait acte de candidature dimanche 14 novembre pour l’élection présidentielle prévue le 24 décembre prochain. Le faux suspens qui pouvait encore être observé vient d’être levé. Le 

fils de Mouammar Kadhafi avait déjà fait part de ses intentions présidentielles. Le «glaive de l’Islam», c’est la  signification de son prénom, est officiellement de retour sur la scène politique libyenne comme Financial l’avait révélé en février 2021 .

Âgé de 49 ans,,Saïf al-Islam,,deuxième fils de Mouammar Kadhafi, nourrit depuis longtemps des ambitions de succéder à son père. Il fut longtemps présenté comme le successeur potentiel du Roi des Rois d’Afrique pour qui  il jouait les émissaires à l’international.  Selon un des ses proches collaborateurs, Saïf a comme première priorité la «restauration de  l’unité perdue» de la Libye. Faisant l’incontestable constat d’un pays aujourd’hui «destructuré , en   lambeaux sans argent et sans sécurité , laissé à la merci des marchands d’arme et des mercenaires », le proche de Saïf voit en son poulain le seul homme capable de réconcilier les différentes factions en conflit.

 Derrière cette candidature, la mouvance Kadhafi veut saisir l’occasion pour marquer officiellement son retour dans l’arène politique et prendre part aux négociations en cours. 

Les partisans de Saïf assurent soutenir les résolutions de la dernière réunion tenue sur la Libye à Paris. 

 Somme toute, la bataille politique est lancée et malgré les condamnations qui pèsent sur Saïf, il semblerait qu’il ne soit pas empêché et la Haute commission électorale libyenne devrait en principe  valider sa candidature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here