Faure Gnassingbé, président du Togo

Le Togo a subi une attaque d’individus non identifiés venus du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement le 12 novembre 2021. Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 dans la localité de Sanloaga, située dans le grand nord, dans une préfecture frontalière au pays des hommes intègres.

« Les forces de défense et de sécurité du Togo ont riposté et ont pu repousser les assaillants. Nous ne comptons pas des victimes dans les rangs de nos éléments », a déclaré le ministre Akodah Ayewouadan, porte-parole du gouvernement. C’est la première fois que le pays subit une attaque du genre. 

Cette annonce officielle intervient après la tenue d’un conseil des ministres, au cours duquel le président Faure Gnassingbé a informé ses collaborateurs des faits. Il s’était rendu sur les lieux afin de constater la violence de l’attaque, souligne un communiqué, ajoutant que le chef de l’Etat « a instruit le gouvernement pour la poursuite des investissements permettant de renforcer le dispositif sécuritaire ainsi que les capacités de l’armée».

Notons que Lomé dispose d’une loi de programmation militaire (2021-2025) dotée d’environ 1,4 milliards USD qui prévoit, entre autres, une augmentation des effectifs des troupes d’environ 25%, la mise en place d’une nouvelle Unité des forces spéciales (UFS), d’un Groupe d’intervention léger antiterroriste (GILAT), et l’achat de nouveaux équipements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here