Safaricom a réalisé un bénéfice net en hausse de 12,1% à 37,05 milliards de shillings (332 millions USD) au cours des neuf premiers mois de l’année, selon les résultats financiers publiés par le plus grand fournisseur de télécommunications du Kenya.

Cette performance est due à l’accroissement des revenus de M-Pesa (le service de microfinancement et de transfert d’argent par téléphone mobile) qui a profité de la fin des transactions gratuites décidées par l’État pour soutenir les clients pendant la période de Covid-19.

Les revenus de M-Pesa ont bondi de 45,8 % à 52,3 milliards de shillings (468 millions USD), soutenus par le retour à la facturation des transactions inférieures à 1000 shillings (8.96 USD) en janvier. La plateforme a également bénéficié de l’amélioration de l’activité commerciale contribuant à une augmentation de 16,9 % des revenus des services à 138,4 milliards de shillings (1,2 milliard USD).

Par ailleurs, entre le mois d’avril et septembre, les revenus de la voix et de la messagerie ont augmenté grâce à la levée des restrictions de Covid-19.

« La croissance des revenus des services a été principalement attribuée aux revenus de M-Pesa ainsi qu’aux activités de données mobiles, de voix et de téléphonie fixe », a déclaré le directeur financier de Safaricom, Dilip Pal, lors d’un briefing avec les investisseurs ce mercredi 10 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here