Romuald Wadagni

La décision de ne pas souscrire à l’Initiative du G20 de Suspension du Service de la Dette (ISSD) dope la signature de Cotonou.

La notation du Bénin a été rehaussée de B avec perspective «positive» à B+ avec perspective « stable » dans l’échelle de Fitch. En dépit des charges  budgétaires induites par la crise sanitaire de la Covid-19, Cotonou se montre résiliente et appréciée par les agences de notation en raison certes de son faible endettement, du dynamisme de son économie mais aussi de son choix stratégique à ne pas  souscrire à l’Initiative de Suspension du Service de la Dette (ISSD). Initié par le G20, ce programme se heurte à l’avis défavorable des créanciers privés de loin les principaux souscripteurs des Eurobonds. 

Suivi par les agences de notation dans cette option audacieuse, le Bénin égrène les appréciations positives. Déjà en février 2021, Fitch avait relevé la perspective de notation du Bénin à ‘Positif’. Dans la foulée, Moody’s a porté la notation du Bénin de ‘B2’ à ‘B1’ en mars 2021. Tout récemment, en octobre 3921, l’agence Bloomfield a amélioré de ‘A-‘ à ‘A’ la notation locale du Bénin.

La perception favorable des agences de notation repose sur  la qualité des fondamentaux du Bénin et l’efficacité des réformes mises en œuvre. Dans son rapport tel que présenté par le communiqué du ministère béninois des Finances du 29 octobre, Fitch salue en particulier la forte croissance potentielle du pays, la qualité des politiques économiques proactives du gouvernement et la stabilisation de l’endettement à un niveau nettement inférieur aux pays de notation équivalente. Le Bénin conforte ainsi sa position parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, se démarquant une fois de plus par sa résilience face aux chocs externes. 

Fitch constate que les mesures efficaces de réponse à la pandémie et les réformes mises en œuvre par le gouvernement au cours des dernières années ont permis de préserver le dynamisme de l’économie malgré la crise. La progression du PIB atteint ainsi 3.8% en 2020, parmi les plus élevées au monde. Fitch prévoit par ailleurs un net rebond de l’activité en 2021 (+6.1%), soutenu notamment par les dépenses ciblées du gouvernement pour soutenir la reprise, et la réouverture de la frontière avec le Nigeria. L’agence anticipe ainsi des perspectives de croissance très favorables à moyen terme, reflétant notamment les efforts déployés par le gouvernement en matière de diversification de l’économie et d’attraction des investissements étrangers. 

Par ailleurs, l’agence de notation rappelle que le niveau d’endettement public du Bénin se maintient à un niveau nettement inférieur aux pays comparables. Fitch salue la qualité de la gestion proactive de la dette par le gouvernement, ayant permis de réduire significativement les risques de refinancement, ainsi que la stratégie de diversification des sources de financement du Bénin.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here