L’agence américaine de notation Fitch Ratings a attribué une notation par défaut d’émetteur à long terme (IDR) de « B- » à Oragroup S.A. (Oragroup). La perspective adossée à cette note est stable.

Pour Fitch, Oragroup dispose d’une marge de manœuvre suffisante à la notation actuelle pour absorber les risques liés aux pressions de l’environnement opérationnel, principalement sur sa capitalisation et la qualité de ses actifs. Les perspectives stables envisagent également des mesures correctives prises par le groupe pour renforcer la capitalisation et la qualité des actifs au cours des 18 à 24 prochains mois.

Présent dans 12 pays africains francophones, Oragroup s’était vu attribué la même « B- » par Fitch le 17 août dernier. L’agence note cependant que la note de viabilité (VR) de la note tient compte de la faible qualité des actifs, d’une rentabilité acceptable et d’une position de capital vulnérable.

« La qualité des actifs est une faiblesse due à un ratio de prêts dépréciés/IFRS 9 Stage 3 élevé de 21,5% à la fin du 1S21 et à une couverture de réserve totale modeste de 44%. À la fin de 2020, environ 40 % des prêts dépréciés provenaient d’une acquisition passée et d’autres expositions héritées », note le rapport.

Les prêts accordés par le groupe devraient chuter au cours des deux prochaines années, en raison des mesures correctives prises par le groupe. Toutefois, note Fitch, le financement et la liquidité sont des points forts de notation.

Basé au Togo, Oragroup est présent dans 12 pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) et dans quatre zones monétaires (UEMOA, CEMAC, Guinée Conakry, Mauritanie). La banque compte 166 agences bancaires, 2 092 collaborateurs et 500 000 clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here