Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment Corporation.

Le Congo a été noté BB+ en monnaie locale sur le long terme par l’agence Bloomfield Investment Corporation. Sur le court terme, la note de Brazzaville se stabilise à B reflétant une  liquidité insuffisante pour prémunir contre une perturbation du service de la dette. Les facteurs d’exploitation et l’accès aux marchés peuvent être soumis à un haut degré de variation.

Globalement le pays reste en dessous de l’investment grade mais présente de véritables capacités de remboursement selon les analystes de Bloomfield. La notation en monnaie locale,  affranchie du risque de change,  repose sur un environnement politique stable et une volonté de diversifier l’économie à travers le Plan national de développement (PND) 2018-2022. De même, Bloomfield note un renforcement progressif du cadre macroéconomique congolais depuis 2016 visant à accroître les recettes et à maîtriser les dépenses publiques. À cela s’ajoute une restructuration en cours de la dette publique.

Parmi les facteurs de fragilité de la note, Bloomfield relève la forte dépendance du Congo aux recettes du pétrole et des ressources budgétaires insuffisantes pour soutenir un endettement élevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here