FinanceBourses et MarchésCEMAC : vers une redynamisation du marché financier de...

CEMAC : vers une redynamisation du marché financier de l’Afrique centrale

-

Les acteurs de la finance des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) s’accordent sur la nécessité de donner une nouvelle impulsion au marché financier régional pour en faire un outil de financement de référence. C’est le principal message véhiculé à la faveur de l’ouverture le 12 octobre à Douala, de la Semaine internationale de l’investisseur 2021.

Organisée par la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF) sous les auspices de l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), en charge de la normalisation du secteur des marchés financiers au niveau mondial, la thématique centrale de cette 4è édition porte sur « l’Education boursière et la protection de la protection de l’investisseur à l’ère de la digitalisation des instruments financiers et de la gestion collective ».

Deux ans après la fusion la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), il est question pour l’écosystème financier de la sous-région de passer à la vitesse supérieure pour faire de la bourse régionale, un véritable instrument de financement des économies locales. En d’autres termes, il est urgent de faire mieux que les cinq entreprises qui animent actuellement le compartiment des actions pour une capitalisation boursière totale de 375 milliards de FCFA (661 millions de dollars) et l’encours des obligations qui s’élèvent à 950 milliards de FCFA (1,6 milliard de dollars) relevant de douze organismes cotés en bourse dans ce compartiment.

Au-delà de l’appel lancé aux agents économiques de se mobiliser pour la dynamisation du marché financier régional, les Etats ont été notamment interpelés conformément à la décision des chefs d’Etat de la CEMAC d’amener les entreprises publiques à se coter en bourse. Dans cette optique, le Gabon a annoncé une liste de trois entreprises qui viendront enrichir le compartiment des actions dès 2022 alors qu’au Cameroun « le processus est quasiment terminé », les autres pays devant suivre le mouvement.   

Les acteurs de l’écosystème du marché de capitaux de l’Afrique centrale poursuivent les travaux en présentiel et en distanciel jusqu’au 15 octobre prochain, aborderont différentes problématiques visant une vulgarisation de la culture de bourse et une inclusion financière en zone CEMAC.

Achille Mbog Pibasso
Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X