A la UneL'Hebdo des devises de l'Afrique (AZA)

L’Hebdo des devises de l’Afrique (AZA)

-

Le Dinar Tunisien (DT) découvre les vertus du féminisme, le Naira joue à l’alpiniste, le Cedi toujours convalescent, le Rand sous pression, la Livre Egyptienne court derrière le vaccin Moderna, le Shilling kenyan au pied du Kilimandjaro. Dans cette chronique hebdomadaire sur les devises africaines, les experts de l’AZA, le plus important courtier non bancaire de devises en Afrique, avec un volume de transactions de plus de 1 milliard de dollars par an, analysent l’évolution des fluctuations monétaires sur le continent.

La Tunisie nomme pour la première fois une femme Premier Ministre

Le Président tunisien Kais Saied, qui a suspendu le Parlement en juillet et s’est emparé des pouvoirs exécutifs, a nommé Najla Bouden Ramadhane première femme Premier ministre du pays. La nomination de Ramadhane, qui était professeur dans une école d’ingénieurs, a pris les observateurs du marché par surprise. Elle sera désormais chargée de diriger le gouvernement de transition du pays. Saied, élu sur un ticket anti-établissement en 2019, a déclaré que la suspension du Parlement et le limogeage de l’ancien premier ministre Hichem Mechichi étaient en réponse à l’agitation sociale croissante au sujet des difficultés financières du pays et à la mauvaise gestion de la pandémie du coronavirus par le gouvernement. Michael Nderitu Chief Risk Officer, AZA.

Le Naira est revenu d’une chute record


Le Naira s’est apprécié cette semaine sur le marché non officiel, se négociant à 570 unités contre le dollar ayant clôturé la semaine dernière à un creux record de 575. Ce léger rebond fait suite à
une baisse de la demande en billet vert sur le marché parallèle, les réserves de change
moyennes mobiles sur 30 jours de la banque centrale ayant augmenté de 3,6 % au cours de la
dernière semaine pour atteindre 37,6 milliards de dollars. Toujours cette semaine, le président
nigérian Muhammadu Buhari a demandé l’approbation de l’Assemblée nationale pour porter le
budget de 2022 de 2.47tr NGN à 16.45tr NGN (40 milliards de dollars), reflétant les nouvelles conditions budgétaires dans la Loi sur l’industrie pétrolière récemment adoptée et d’autres dépenses critiques dans le budget de 2022. Nous nous attendons à ce que l’environnement plus positif du Naira se poursuive au cours de la semaine à venir.

Le Cedi se stabilise après la faiblesse du troisième trimestre

Le Cedi s’est légèrement affaibli cette semaine par rapport au dollar, se négociant à 6,05 unités contre 6,04 à la fin de la semaine dernière, bien que la pression persistante subie au troisième trimestre — qui a vu la devise se déprécier de plus de 4 % — ait commencé à s’atténuer. Alors que nous entrons dans le quatrième trimestre, le prêt syndiqué de 1,5 milliard de dollars sur le cacao devrait commencer à être décaissé, ce qui devrait à son tour empêcher le Cedi de connaître la même ampleur de faiblesse qu’au trimestre précédent. Dans ce contexte, nous nous attendons à ce que le Cedi maintienne ces niveaux à court terme.

La pression sur le Rand se poursuit malgré les préoccupations relatives au plafond de la dette américaine

Le Rand est resté sous pression cette semaine, se dépréciant à 15,09 contre le dollar contre
14,87 à la fin de la semaine dernière au milieu d’un recul plus large des actifs plus risqués qui a
particulièrement entravé les devises des marchés émergents. Cette baisse s’est produite alors
même que le compte courant de l’Afrique du Sud affichait un excédent de 42,2 milliards –
3,4 milliards de dollars de plus que prévu, soutenu par la hausse des prix des produits de base.
Le pays a également publié ses données sur l’indice PMI cette semaine, qui sont passées à 50,7
en septembre, soit le résultat le plus élevé depuis juin, principalement en raison de
l’assouplissement des restrictions liées à la COVID-19. Étant donné que le plafond de la dette
américaine fait grimper les taux des bons du Trésor, nous nous attendons à ce que le Rand
demeure sous pression à court terme.

Déploiement du vaccin pour soutenir la Livre égyptienne

La Livre s’est légèrement dépréciée par rapport au Dollar cette semaine, se négociant entre 15,65 et 15,75. Dans le contexte des efforts déployés par l’Égypte pour accroître la vaccination contre la COVID-19, le gouvernement américain a déclaré qu’il enverrait plus de 8 millions de doses des vaccins Pfizer et Moderna. Nous nous attendons à ce que le déploiement du vaccin contribue à stimuler la reprise dans des secteurs comme le tourisme et à soutenir la croissance économique. Avec cela à l’esprit, nous prévoyons une Livre stable au cours de la semaine à venir. Murega Mungai Trading Desk Manager, AZA.

Le Shilling kenyan atteint son niveau le plus bas en 2021

Le Shilling s’est affaibli pour atteindre un nouveau creux en 2021 cette semaine, se négociant à 110,70/111,00 comparativement à 110,40/110,70 en raison de l’augmentation de la demande en Dollars des importateurs. La banque centrale du Kenya a libéré des Dollars sur le marché dans le but de soulager la pression sur sa monnaie, avec des réserves de change chutant légèrement à 9,4 milliards de dollars par rapport à 9,5 milliards de dollars la semaine précédente, suffisant pour 5,77 mois de couverture des importations. Entre-temps, les exportations horticoles du Kenya ont augmenté de 25 % entre janvier et août par rapport à la même période en 2020. La hausse des prix du carburant en Europe a des répercussions sur les floriculteurs de la région, ce qui oblige les acheteurs à chercher ailleurs et pourrait stimuler les exportations de l’Afrique de l’Est. Nous nous attendons à ce que le Shilling demeure stable au cours de la semaine à venir, la demande en dollars des importateurs devant égaler les entrées à l’exportation, en particulier pour les produits horticoles.

Le Shilling ougandais se prépare à des gains avant la vente d’actions de MTN

Le Shilling s’est affaibli à 3555/3565 pour le dollar de 3525/3535 à la fin de la semaine dernière, sous l’effet de l’augmentation de la demande interbancaire et des entreprises pour le billet vert. Le géant africain des télécommunications MTN a annoncé cette semaine son intention de vendre une participation de 20% dans MTN Uganda à travers une offre publique initiale qui pourrait lever environ 280m$ et valoriser l’entreprise à 1,4 milliard de dollars. Nous nous attendons à ce que le Shilling gagne à court terme grâce au soutien des investisseurs.

Or, exportations agricoles pour prolonger la série de gains du Shilling tanzanien

Le Shilling a continué de se négocier à un sommet de 16 mois par rapport au dollar, s’élevant à 2300/2310 par rapport à 2305/2310 à la fin de la semaine dernière. Un effort pour encourager la diaspora tanzanienne à investir dans le pays a contribué à augmenter la valeur des investissements des marchés de capitaux de la Tanzanie à TZS31.4tr au cours des neuf premiers mois de l’année, par rapport à TZS28tr au cours de la même période en 2020. Nous nous attendons à voir plus de soutien pour le Shilling à court terme, stimulé par les entrées d’or et les exportations agricoles. Terry Karanja Treasury Associate, AZA.

Rédactionhttp://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X