InfrastructuresCameroun-Nigeria : vers l'augmentation des échanges commerciaux

Cameroun-Nigeria : vers l’augmentation des échanges commerciaux

-

Le Cameroun et le Nigeria, deux pays voisins qui partagent une longue frontière terrestre et maritime d’environ 1500 kilomètres, ont opté pour le développement des infrastructures routières en vue d’accroître les échanges économiques et commerciaux. Depuis ce mois de septembre, le pont frontalier sur la « Cross River » reliant les localités d’Ekok au Cameroun et Mfum au Nigeria est déjà opérationnel. Conjointement financé par les deux pays à hauteur de 21 milliards de FCFA (environ 37 millions de dollars), cet ouvrage devrait impacter les échanges économiques non seulement entre le Cameroun et le Nigeria, mais de manière globale entre l’Afrique du Centre et de l’Ouest dont les deux Etats sont de part et d’autre, les locomotives économiques.

Ledit ouvrage fait partie d’un projet global d’aménagement des infrastructures routières de plus de 500 milliards de FCFA (900 millions de dollars) bénéficiant d’un concours financier des partenaires au développement, en l’occurrence la Banque mondiale (BM), la Banque africaine de développement (BAD) et l’Union européenne (UE).

En dépit des préoccupations sécuritaires dans la région du lac Tchad marquée par des attaques de la secte terroriste Boko Haram et des velléités sécessionnistes dans les régions camerounaises du Nord-ouest et du Sud-ouest et des relents séparatistes dans le Delta nigérian couvrant  la zone de Biafra,  les échanges économiques entre les deux pays restent dynamiques. Le Cameroun importe entre autres, les pièces détachées, les appareils électroniques et électroménagers, le textile…pour plus de 400 milliards de FCFA par an. Ce qui fait du Nigeria, son premier partenaire économique et commercial de l’Afrique centrale et de l’Ouest, avec près de 43% des importations.

Le géant ouest-africain importe du Cameroun essentiellement des produits vivriers, dont le pays est l’un des plus grands fournisseurs. Toutefois, avec un peu plus de 100 milliards de FCFA d’exportation, la balance commerciale est déficitaire pour le Cameroun pour plus de 385 milliards de FCFA, environ 693 millions de dollars. La mise en œuvre du projet d’interconnexion électrique qui permettrait au Cameroun d’alimenter son voisin pourrait ajuster la balance commerciale, le Nigeria étant particulièrement un grand consommateur d’électricité.

Achille Mbog Pibasso
Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X