‎Afreximbank annonce un engagement de 500 millions de dollars pour les banques éthiopiennes‎

0

La Banque africaine ‎‎d’import-export (Afreximbank) va fournir 500 millions de dollars aux banques commerciales éthiopiennes dans le cadre de son Programme de facilitation des échanges (AfTRAF). Par cette facilité, l’institution basée au Caire (Egypte) vise une stratégie plus large tendant à approfondir ses relations avec les banques commerciales du pays d’Afrique de l’est.

L’annonce a été faite ce mercredi 15 septembre par voie de communiqué, en marge d’un forum parrainé par la banque et rassemblant les principales parties prenantes et décideurs du secteur bancaire éthiopien. Une initiative qui entre, selon Afreximbank, en droite ligne avec le programme AfTRAF pour les banques commerciales en Éthiopie, qui vise à débloquer des capitaux pour soutenir le financement du commerce en Afrique. ‎‎ ‎

« Les banques commerciales jouent un rôle important dans la facilitation et la promotion du commerce – un ingrédient essentiel de la croissance économique. Le forum d’aujourd’hui sert à démontrer l’engagement de la Banque à soutenir les efforts de l’Éthiopie pour accroître sa capacité commerciale et établir les connaissances, l’infrastructure et les ressources qui permettront d’y parvenir », a déclaré ‎‎ René Awambeng, Global Head, Client Relations, Afreximbank.‎

L’AfTRAF est conçu pour permettre et intensifier les activités commerciales et les investissements par, entre autres mesures : la fourniture de facilités d’engagement de remboursement de banque à banque ; l’émission de billets à ordre et de lettres de change en aval ; l’émission d’obligations, de garanties et d’indemnités (BGI) ; et l’émission de facilités de garantie de confirmation commerciale. ‎‎ ‎‎ ‎

A noter que l’Ethiopie s’est récemment engagée à ouvrir son économie à la participation du secteur privé, avec comme premier acteur la Banque nationale d’Éthiopie chargée de réformer le secteur bancaire. Ces changements devraient renforcer la capacité des institutions éthiopiennes, y compris les banques commerciales, à accélérer le développement de l’économie éthiopienne par le commerce et les investissements. Les réformes devraient également accroître le commerce éthiopien avec l’Afrique et le reste du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here