Brian Popelka, patron de Bitt Inc

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a annoncé, dans un communiqué publié cette semaine, le choix de société Bitt Inc comme partenaire technique dans la mise en œuvre de l’e-Naira, la version électronique de la monnaie locale qui devrait être dévoilée avant la fin de l’année.

Selon l’institut d’émission, la sélection de la fintech – basée à Barbade et dirigée par l’homme d’affaires Brian Popelka – « parmi des soumissionnaires hautement compétitifs », reposait sur la compétence technologique, l’efficacité, la sécurité de la plateforme, l’interopérabilité et l’expérience de mise en œuvre de l’entreprise. En choisissant Bitt Inc, précise-t-il, la banque centrale « s’appuiera sur l’expérience éprouvée et éprouvée de la société en matière de monnaie numérique, qui est déjà en circulation dans plusieurs pays des Caraïbes orientales ».

D’après Godwin Emefiele, le gouverneur de la banque centrale, le projet de monnaie numérique présente des avantages visant à améliorer l’inclusion financière, simplifier les paiements, favoriser le commerce transfrontalier, et faciliter le commerce transfrontalier, des envois de fonds à moindre couts, des interventions sociales ciblées, et la perception des impôts, entre autres.

En rappel, le pays avait annoncé en juillet dernier qu’il prévoyait lancer le e-naira en octobre prochain. Le processus a débuté en 2017 et se justifie par « l’explosion significative de l’utilisation des paiements numériques » et « l’essor de l’économie numérique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here