Cameroun : le FMI approuve un financement de 375 milliards de FCFA pour la relance économique post-Covid

0
Le président Paul Biya compte sur la vitalité des exportations pour relancer la croissance.

Le Cameroun vient d’enregistrer un important appui dans l’implémentation du programme de relance économique post-Covid. Statuant sur le dossier du Cameroun le 29 juillet 2021, le conseil d’administration du Fonds monétaire internationale (FMI) a approuvé un accord de 375 milliards de FCFA (675 millions de dollars) sur la période triennale 2021-2024. La première implication de cette décision est le déblocage de 96 milliards de FCFA représentant la première tranche, ce qui constitue un exogène pour le Cameroun qui fait face à un contexte économique difficile.

Ce nouveau programme soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) et le Mécanisme élargi de crédit (MEC) équivalent à 175 % de de la quote-part du Cameroun permettra à ce pays de poursuivre les réformes économiques, notamment le renforcement de son positionnement extérieur ainsi que le redressement des finances publiques. D’après les autorités camerounaises, le nouvel accord occupera une place importante dans la reprise économique, l’objectif étant d’atteindre une croissance forte et soutenue adossée sur des financements adéquats et une politique compatible pour lutter efficacement contre les répercussions du Covid-19.

Le premier programme triennal 2017-2020 d’un montant total de 415 milliards de FCFA (768 millions de dollars) était principalement dédié à l’assainissement des finances publiques à travers un accroissement des ressources non pétrolières, la priorisation des dépenses et l’amélioration de la qualité de la dépense publique. Avec un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB)  réel de 3,7 % en 2019, le Cameroun, sous des effets conjugués de la pandémie de coronavirus notamment et de la crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, a vu cette croissance se contracter pour chuter à 2,4 % en 2020.

L’approbation de ce deuxième accord par le MFI intervient dans un contexte assez particulier, après des enquêtes menées par le Tribunal criminel spécial (TCS) sur les présumés détournements au sujet des 180 milliards de FCFA (334 millions de dollars) provenant respectivement des 135 milliards (226 millions de dollars) d’un emprunt auprès du FMI en 2020 et des 45 milliards du trésor public débloqués sur instructions du président de la République, Paul Biya. Les Camerounais attendent toujours la réaction du chef de l’Etat.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here