Côte d’Ivoire : le guichet IDA va investir 200 millions USD dans le projet PCCET

1

La Banque mondiale annonce la signature d’un accord de financement de 200 millions de dollars, octroyés par l’Association internationale de développement (Ida) portant sur le Projet des chaînes de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (Pccet). Ce partenariat mobilise la présence du directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel van Trotsenburg, qui inaugure ce mercredi 14 juillet en compagnie du ministre de la santé, Pierre Demba, une clinique mobile de vaccination contre la Covid-19 au Forum d’Adjamé.

Il y a trois semaines, la directirice des Opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et la Guinée, Coralie Gervers avait procédé à la signature d’accord de financement du projet de développement des chaînes de valeurs vivrières (Pdc2v) avec les autorités ivoirienne, d’un montant de 250 millions de dollars, dont le décaissement sera effectué l’Association internationale de développement. Cet appui financier cible 600000 petits exploitants agricoles (filière du manioc, horticulaireetc) dont 300.000 femmes, 150 Pme et au moins 400 microentreprises.

Axel van Trotsenburg va, lui, discuter sur les priorités clés pour le financement en Afrique, et défendre une politique et des contributions plus importantes pour la reconstitution ambitieuse des ressources de l’Ida 20.

Selon la Banque, l’Afrique est le plus grand bénéficiaire de l’IDA avec 39 pays et a fait des efforts importants en vue d’améliorer ses indicateurs de développement tout au long des six décennies de partenariat avec la Banque mondiale.

1 COMMENTAIRE

  1. Vous publiez un communiqué maisx pour la comprehension des lecteurs, merci d’adfiner vos articles : – accorder un financement, c’est un pret remboursable à quel taux et sur quelle durée ? Je pense qu’il est bon d’instaurer de la transparence dans ces dettes que cintractent nos pays. La Banque annonce ce qu’elle fait mais le citoyen doit savoir à quoi vont servir tous ces milliards
    – des chaines de valeur competitives. De quoi s’agit -il? Surtout quand on a de petits exploitants agricoles..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here