RDC : L’ex-premier ministre Matata Ponyo placé sous mandat d’arrêt provisoire

0

Le procureur général près la Cour constitutionnelle de République démocratique du Congo a mis, mardi 13 juillet, l’ex-premier ministre Augustin Matata Ponyo sous mandat d’arrêt provisoire à la suite de l’autorisation des poursuites et de la levée de ses immunités par le bureau du Sénat, le lundi 5.

Le sénateur est poursuivi de faits de détournement des deniers publics, des fonds destinés à l’indemnisation des 300 personnes qui seraient propriétaires des biens zaïrianisés en 1971 sous le régime Mobutu. Le procureur général lui reproche le fait d’avoir conclu en 2011, alors qu’il était ministre des Finances, un protocole d’accord en vue de permettre au gouvernement d’indemniser les anciens propriétaires des biens zaïrianisés.

Devenu premier ministre, Matata Ponyo aurait décaissé 110.907.681,88 USD et 27.894.707,92 euros entre 2010 et 2013. Le réquisitoire ajoute que des enquêtes menées au sein de la Direction de gestion de la dette publique (DGDP) n’ont trouvé aucune trace des 300 créanciers qui auraient perdu leurs biens meubles et immeubles du fait de la zaïrianisation. Ce qui avait poussé, à l’époque, le procureur général près la Cour de cassation à ouvrir un dossier contre Augustin Matata.

Après les enquêtes menées par l’Inspection générale des finances (IGF) sur la débâcle du projet Bukanga Lonzo, le procureur général de la République avait saisi à plusieurs reprises le Sénat pour obtenir la levée des immunités du sénateur Matata Ponyo Mapon, mais sans parvenir à obtenir cette autorisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here