A 76 ans, Jacob Zuma avait été condamné le 29 juin 2021 pour outrage à la justice après avoir refusé de comparaître devant une commission anticorruption en février dernier.

Condamné à quinze mois de prison par la justice de son pays, l’ancien président sud-africain Jacob Zuma s’est constitué prisonnier mercredi soir quelques minutes seulement avant le délai de l’ultimatum à lui fixé par la justice. L’ex-chef d’Etat en fonction entre 2009 et 2018 a ainsi passé une première nuit dans ses nouvelles conditions.

« L’ancien président d’Afrique du Sud, M. Jacob Zuma, a été placé en détention », a indiqué le ministère de la police sur Twitter. Peu après l’annonce de sa décision « de se conformer à l’ordre d’incarcération », faite par la fondation qui le représente. Il ne s’agit pas d’« un aveu de culpabilité », selon le porte-parole de l’ancien président.

A 79 ans, Jacob Zuma avait été condamné le 29 juin 2021 pour outrage à la justice après avoir refusé de comparaître devant une commission anticorruption en février dernier. Il lui est reproché d’avoir multiplié les manœuvres pour éviter d’avoir à s’expliquer, empilant les recours ou faisant valoir son droit au silence, depuis la création en 2018 de la commission chargée d’enquêter sur la corruption généralisée pendant ses neuf années passées au pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here