Guinée : la BAD appuie la lutte contre la résurgence d’Ebola

0

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 3 juin 2021, une enveloppe financière de plus 430.000 USD pour faire face à la résurgence de l’épidémie d’Ébola en passe d’être vaincue. Un don qui s’inscrit dans le cadre du projet d’aide humanitaire de la BAD. Selon nos informations, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire de Guinée (ANSS) a déjà enclenché un compte à rebours  avant la déclaration prochaine de la fin de la résurgence de l’épidémie de maladie à virus Ébola (MVE).

D’après un communiqué de la BAD, cet appui permettra de mettre à exécution les priorités du gouvernement guinéen dans sa réponse au virus Ébola prévues dans son plan de riposte afin de limiter les taux de mortalité et de morbidité liés au virus, et permettra, par ailleurs, une meilleure surveillance pour parer à toute nouvelle résurgence épidémique. Cela à travers la mise à disposition des équipements de protection individuelle ainsi que des équipements de triage, d’isolement et d’installation de prise en charge des cas.

« Le Projet d’aide humanitaire d’urgence permettra à la Guinée de renforcer ses capacités de diagnostic et de gestion des échantillons de six laboratoires régionaux. Ces laboratoires bénéficieront des kits de collecte des échantillons, des réactifs et du matériel de prévention et de contrôle des infections. Quatre laboratoires régionaux recevront également des appareils GeneXPert et des séquenceurs génomiques ; et des biologistes seront formés au diagnostic du virus Ebola. Le plateau technique des laboratoires du pays sera ainsi renforcé en matière de surveillance génomique dans la riposte à Ebola », soutient la BAD.

Ce don permettra ainsi à la Guinée « d’améliorer, d’une part, la prévention et le contrôle des infections, et, d’autre part, la gestion des cas dans les établissements sanitaires ciblés et dans la communauté. Au total, quelque 200 équipements de protection individuelle seront distribués notamment au personnel de santé et agents communautaires. Quelque 400 agents de santé et volontaires communautaires bénéficieront d’une formation de mise à niveau pour la prévention des infections, la prise en charge des cas, y compris des survivants dans les régions concernées. Le projet permettra aussi à la Guinée d’intensifier ses opérations de sensibilisation pour améliorer la perception de la population à l’égard de la réponse sanitaire », souligne la BAD.

La Guinée est confrontée à une résurgence épidémique liée au virus Ebola depuis la mi-février 2021 et qui, grâce aux soutiens appuyés de l’OMS et d’autres organisations internationales, est depuis quelques semaines quasiment circonscrite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here