SecteursAgricultureCôte d'Ivoire : Abidjan se prépare à accueillir le...

Côte d’Ivoire : Abidjan se prépare à accueillir le premier Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc

-

Abidjan abrite, du  8 au 11 juin prochain, le premier sommet mondial virtuel sur le caoutchouc. En prélude à ces assises, les acteurs de la filière ont animé une conférence de presse ce mardi 1er juin. 

 »Affronter l’avenir: Inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité ». C’est le thème du premier sommet mondial virtuel sur le Caoutchouc, initié par le groupe international d’étude sur le caoutchouc (IRSG), qui se tiendra du 8 au 11 juin 2021 à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. En prélude à cette rencontre qui regroupera toute la chaîne mondiale  de valeur du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique, le ministre ivoirien de l’Agriculture et du développement durable, Kobenan Kouassi Adjoumani et les acteurs du secteur, à savoir Ali Touré du Groupe d’étude international sur le caoutchouc (IRSG) et Eugène Krémian de l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’voire (APROMAC), ont animé une conférence de presse le mardi 1er Juin.

L’objectif de cette prise de parole était de situer  sur les objectifs et les enjeux de cette rencontre qui prévoit la participation d’une vingtaine de pays.   » Ce premier sommet virtuel est un cadre d’échanges entre experts mondiaux de la recherche, de l’industrie et du développement du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique sur l’avenir du caoutchouc dans les pays producteurs tout comme dans les pays consommateurs « , a expliqué le ministre ivoirien de l’Agriculture. Tout en se réjouissant du fait que la Côte d’Ivoire, dont le caoutchouc naturel est le 3ème produit agricole d’exportation, en terme de volume, après le cacao et l’anacarde, aura l’opportunité de présenter les efforts fournis. Aussi bien pour la transformation que l’accroissement de la production qui, selon les prévisions, pourrait atteindre 2 millions de tonnes.

Quant à Ali Touré de l’IRSG et Eugène Krémian de l’APROMAC, ils ont expliqué que cette tribune internationale est le cadre idéal pour discuter de la valeur spéculative du caoutchouc naturel afin d’améliorer la qualité  de vie des petits producteurs locaux qui sont souvent lésés par les multinationales du secteur.

Notons que depuis les années 1990, la Côte d’Ivoire est le premier pays producteur africain de caoutchouc naturel. Et en 2020, elle est passée de la 6e place, au rang de 4ème producteur mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X