45 millions d’euros pour soutenir le Congo dans ses stratégies de préservation des ressources naturelles

0

L’Initiative pour les forêts d’Afrique centrale (CAFI) met à disposition 45 millions d’euros pour soutenir la République du Congo dans ses stratégies d’aménagement du territoire et de préservation des ressources naturelles, dans le cadre de la finalisation de l’instruction d’un programme d’utilisation des terres durables dans le pays.

Il s’agit d’accompagner et de soutenir les différents jalons de la note d’intention que le président congo, Denis Sassou N’Guesso,  a signée avec le président français Emmanuel Macron en octobre 2019, d’après le directeur de l’Agence française de développement (AFD) au Congo, Lionel Cafferini, qui en a fait l’annonce à Arlette Soudan-Nonault, ministre congolaise du Tourisme et de l’Environnement. Est visée, la mise en place d’une politique nationale d’aménagement du territoire au Congo qui préserve les ressources naturelles et lutte contre le changement climatique.

Le montant annoncé concerne deux phases du programme d’utilisation des terres. Une première où le Fonds CAFI a délégué des ressources à l’AFD pour un montant de 15  millions USD et où l’AFD,  pour le compte de l’État français, va mobiliser 7 millions d’euros de financement complémentaire. En cours d’instruction, la deuxième phase devrait mobiliser 15 à 25  millions USD de la part de l’initiative CAFI auxquels s’ajouteront 8  millions d’euros de ressources en don de l’État français via l’AFD.

En effet, le bassin du Congo étant une zone géographique qui apporte beaucoup à l’humanité, le gouvernement congolais a exprimé un ensemble  d’orientations, de stratégies et d’objectifs. Aussi, l’AFD a-t-elle  considéré que ces objectifs de lutte contre le changement climatique, de préservation des ressources naturelles et du développement économique rencontraient les grandes orientations de l’État français. L’objectif étant de signer les conventions de financements d’ici octobre 2021 pour une mise en œuvre effective de ce programme à l’horizon du début 2022.

En rappel, l’Initiative pour la forêt d’Afrique centrale avait annoncé, dans une déclaration publiée en septembre 2019, avoir validé un accord avec le Congo. Un texte qui prévoyait, entre autres, le déblocage de 65 millions de dollars pour la protection de la forêt et les tourbières du bassin du Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here