C’est le dernier épisode de la guerre d’influence qui se joue depuis plusieurs années entre la France et la Russie en Centrafrique. La découverte, le 10 mai, d’une imposante cache d’armes lourdes attribuées à un ressortissant français à semer le trouble à Bangui. Appréhendé par la police appuyée par les Forces armées centrafricaines (FACA) à son domicile de la capitale, ce ressortissant du nom de Juan Quignolot se présentait comme un journaliste. Il a été appréhendé en possession de nombreuses armes automatiques et munitions. Selon les sources de Financial Afrik, il a anciennement appartenu au 6ème Régiment de parachutistes d’infanterie


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis