Tchad: Evincés par la junte, les partis politiques avancent en ordre dispersé

0
La prise de pouvoir par le Conseil militaire de transition (CMT) à N’Djaména a créé mécaniquement de fortes tensions au sein de la classe politique tchadienne. Avançant pour l’heure en ordre dispersé à travers les déclarations de ses principaux représentants, celle-ci dénonce l’illégitimité du CMT à régner sur le pays à la suite du décès, le 20 avril, du président Idriss Deby Itno. Promulguée le 21 avril par la junte composée de personnalités qui constituaient


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis