A la UneLe Groupe BGFIBank affiche un résultat net en...

Le Groupe BGFIBank affiche un résultat net en progression de 114% en 2020

-

Réuni le 2 avril 2021, sous la présidence de Monsieur Henri-Claude OYIMA, le Conseil d’Administration de BGFI Holding Corporation a examiné les activités du Groupe BGFIBank au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2020 et arrêté les comptes dudit exercice. Cette session fut l’occasion de passer en revue une année 2020 sujette à de nombreux challenges et marquée par des performances remarquables, malgré un contexte économique et social impacté par la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19.

L’exercice 2020 qui a été l’année de clôture du Projet d’Entreprise du Groupe BGFIBank « Excellence 2020 » s’est terminé avec un résultat net consolidé qui a atteint le niveau historique de 44 milliards de FCFA, soit une hausse de 114% par rapport à l’exercice 2019. Le Groupe BGFIBank qui évolue dans des environnements juridiques et réglementaires de plus en plus exigeants a su démontrer une fois de plus sa résilience. Le produit net bancaire (PNB) s’est accru de 13%. Le groupe relève en outre une stabilité des frais généraux, malgré la hausse des amortissements liés aux actifs immobiliers ainsi qu’à l’avancée des projets de digitalisation. Le coût du risque est en forte baisse (-94%).

Le Groupe BGFIBank renforce sa solidité financière avec une situation nette de 16%, un ratio de solvabilité (CET1) de 20%, des fonds propres réglementaires en hausse de 21% et une trésorerie nette en hausse de 26%.

Une exploitation bénéficiaire et en croissance continue

Le dynamisme commercial des différentes sociétés du Groupe BGFIBank, au travers notamment de la hausse de la production, du développement de l’offre produits et des activités de trésorerie, a permis de porter le Produit Net Bancaire à 197 milliards FCFA, soit une hausse de 13% par rapport à l’exercice 2019. Les revenus de la banque commerciale ont été portés à hauteur de 41% par la région Gabon, 35% par la région CEEAC, 17% par la région UEMOA et 7% par la région Europe et Océan Indien. Ce produit net bancaire est constitué à hauteur de 70% par la marge nette d’intérêts, dont la hausse de 14 % sur la période, est à mettre en relation avec la hausse de la production commerciale, l’assainissement du portefeuille clientèle, la diversification des placements de trésorerie ainsi qu’avec la baisse du coût des re-financements interbancaires.

Adama WADE
Directeur de publication de Financial Afrik. Dans la presse économique africaine depuis 17 ans, Adama Wade a eu à exercer au Maroc dans plusieurs rédactions. Capitaine au Long Cours de la Marine Marchande et titulaire d'un Master en Communication des Organisations, Adama Wade a publié un essai, «Le mythe de Tarzan», qui décrit le complexe géopolitique de l’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X