Martin Ziguelé
Ancien premier ministre et actuel député, Martin Ziguélé a essuyé une fin de non-recevoir des autorités centrafricaines à une demande de quitter le pays pour se rendre à Niamey afin d’assister à l’investiture du nouveau président, Mohamed Bazoum. Dans un courrier du 25 mars adressé au ministre de l’intérieur chargé de la sécurité publique, l’opposant et patron du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) demande une autorisation de sortie conformément à l’invitation que lui a adressée le successeur de Mahamadou Issoufou. Dans sa réponse adressée le lendemain, le ministre Henri Wanzet-Linguissara apporte une réponse des plus curieuses, se retranchant


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis