FinanceBanquesEntreprises cotées à la BRVM : BOA Burkina pique...

Entreprises cotées à la BRVM : BOA Burkina pique du nez

-

Le bénéfice après impôts de la  Bank Of Africa (BOA) Burkina Faso, filiale du groupe bancaire marocain BMCE Bank, a connu une baisse de 903,448 millions de FCFA (1,355 million d’euros) au terme de l’exercice 2020 comparé à l’exercice précédent, ont annoncé les dirigeants de cet établissement bancaire basé à Ouagadougou.

Ce bénéfice s’est établi à  17,607 milliards de FCFA contre 18,511 milliards de FCFA, soit un repli de 4,88%.

Pour sa part, le total bilan de la banque est en progression de 13,94% à 988,180 milliards de FCFA contre 867,213 milliards de FCFA en 2019.

Les ressources collectées par la banque auprès de sa clientèle se sont élevées à 761,160 milliards de FCFA contre 624,663 milliards de FCFA en 2019, soit une évolution de 136,497 milliards de FCFA. Quant aux crédits consentis à cette même clientèle, ils ont augmenté de 26,551 milliards, se situant à 554,270  milliards de FCFA contre 527,719 milliards de FCFA en 2019.

Les intérêts et produits assimilés de la banque sont passés de 48,895 milliards FCFA au 31 décembre 2019 à 53,391 milliards FCFA au 31 décembre 2020 (+9,19%). De leur côté, les intérêts et charges assimilés de ont vu leur niveau progresser de 3,27% à 23,103 milliards de FCFA contre 22,371  milliards de FCFA en 2019.

Durant la période sous revue, les commissions perçues par la banque sur les produits, se sont bonifiées de 5,147 milliards de FCFA entre 2019 et 2020, se situant respectivement à 8,433 milliards de FCFA et 13,580 milliards de FCFA. A contrario, les commissions décaissées par la BOA Burkina sur ses charges ont augmenté de 144,266 millions de FCFA avec une réalisation qui se situe à 398,791 millions contre 254,525 millions en 2019.

Le produit net bancaire de la BOA Burkina Faso a enregistré une hausse de 10,85%, passant de 42,707 milliards FCFA au 31 décembre 2019 à 47,367 milliards FCFA durant la période sous revue.

Concernant les charges générales d’exploitation de la banque, elles ont évolué de 2,915 milliards de FCFA à 20,185  milliards de FCFA contre 17,270 milliards de FCFA en 2019.

Quant au résultat brut d’exploitation (RBE), il a progressé de 7,33%, passant de 23,410  milliards de FCFA au 31 décembre 2019 à 25,127 milliards de FCFA un an plus tard.

Le coût du risque de la banque a fortement augmenté de 3,192 milliards de FCFA durant la période sous revue, avec un niveau qui se situe à 5,275 milliards de FCFA contre 2,063 milliards de FCFA un an auparavant.

Quant au résultat d’exploitation, il a régressé de 6,91%, s’établissant à 19,852  milliards de FCFA  contre 21,327 milliards de FCFA au 31 décembre 2019.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X