En séjour à Londres, le président gabonais Ali Bongo a échangé avec la secrétaire général du Commonwealth en vue de l'adhésion e son pays.

Le Gabon traverse une situation économique difficile susceptible d’entrainer le pays dans la récession d’après l’agence de notation Fitch Ratings qui a reconduit la note « CCC » attribuée au Gabon il y a trois mois. Une note qui « reflète la dégradation des équilibres des finances publiques, sous l’effet combiné de la baisse des recettes pétrolières et de pressions sur les dépenses courantes dans un environnement caractérisé par la crise du Covid-19 ».

Une nouvelle pas reluisante pour le Gabon dont le taux de croissance devrait chuter à moins de 2%  et que le pays négocie actuellement un nouveau programme économique et financier avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue de stabiliser la vision macroéconomique et dans l’optique de relancer la croissance. La notation actuelle s’explique également par des besoins de financement en augmentation dans un contexte marqué par des retards dans les décaissements des financements extérieurs.

Pour le gouvernement, « la décision de Fitch Ratings de maintenir, la notation du Gabon à un niveau «CCC» ne signifie pas que le Gabon soit au bord de la faillite », a indiqué le ministère de l’Economie et de la Relance d’autant que cette note n’a pas affecté « a performance des titres gabonais sur les marchés financiers ».

En tout état de cause, « le gouvernement déploie des efforts pour honorer ses engagements dans ce contexte difficile. Une stratégie de règlement de la dette intérieure auditée par la Task Force est notamment en cours de finalisation » alors que le pays est engagé dans un programme d’accélération de la transformation qui vise entre autres, la consolidation des finances publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here