RDC : Modeste Bahati Lukwebo élu président du Sénat

0
Modeste Bahati Lukwebo

Le Sénat de la République démocratique du Congo a un nouveau président en la personne de Modeste Bahati Lukwebo, candidat unique de l’Union sacrée de la Nation à ce poste. Il a été élu ce mardi 2 mars par 89 voix sur 99 votants réunis au Palais du peuple à Kinshasa.

Il succède ainsi à Alexis Thambwe Mwamba, membre du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ex-président Joseph Kabila, qui avait démissionné début février de ses fonctions à la suite d’une pétition contre lui et quelques membres du Bureau. Ex-membre du FCC devenu proche du président Félix Tshisekedi, Modeste Bahati Lukwebo a promis, dans son message de campagne électorale, de redorer l’image du Sénat.

Né le 13 janvier 1956 à Katana au Sud-Kivu (est de RD Congo), Modeste Bahati Lukwebo, économiste, a été successivement premier vice-président de la Commission Finances, Banques et Monnaie de la Conférence nationale souveraine (1991),  administrateur directeur commercial à la Banque de Crédit agricole (1992),  conseiller de la République, député durant le parlement de transition et président de la Commission économique et financière du Haut Conseil de la République.

Tour à tour, il a également été consultant agréé à la Banque africaine de développement (1995), président de la Composante Société Civile/Forces Vives et porte-parole adjoint au Dialogue intercongolais à Sun City et Pretoria en Afrique du Sud (2001-2003), président national de la Société civile du Congo (SOCICO)  entre 1992 et 2010, point focal de la Société civile africaine près l’Union africaine pour l’Afrique centrale (2001-2010), coordonnateur adjoint du PAWA (Peace Accords Watch in Africa) en 2005,  administrateur délégué général de la Société nationale d’assurances (SONAS) en 2005, ministre du Budget en 1994, ministre de la Fonction publique en 1995, questeur de l’Assemblée nationale entre 2006 et 2009, ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale (nommé le 6 mars 2012) dans le gouvernement Matata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here