Mauritanie: la Somelec étoffe son organigramme sur fond d’exclusion

0

La Société mauritanienne d’électricité (Somelec) a étoffé son organigramme le 25 février 2021. Elle s’est dotée de six directions centrales faisant passer ainsi le nombre de postes de directeurs d’onze à dix-neuf, abstraction faite aux postes de directeur général et de directeur général adjoint. Le nombre de postes de conseillers passe de six à onze, et les chargés de missions de six à dix.

La scission de la société en deux entités indépendantes (société de production et de transport d’électricité et société de distribution et de commercialisation d’électricité) prévue pour septembre 2021 serait à l’origine de ce nouvel organigramme.

La « révolution » fait la part belle à une seule composante communautaire  de la Mauritanie qui compte quatre communautés : Maures, Haalpuren, Wolofs et Soninkés. Dans le nouvel organigramme, on note en effet la présence d’un seul Haalpuren qui occupe un poste de chargé de mission, et l’absence des Wolofs et de Soninkés. Sont-ils indésirables à la Somelec ? La question reste posée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here