Mali : flambée des prix de la viande dans les marchés

0

Cette flambée du prix du kilo de la viande tire sa source de plusieurs faits dont la baisse de l’approvisionnement des marchés urbains en bétail de boucherie.

Selon une source proche de la direction générale du commerce et de la concurrence,  « l’approvisionnement des marchés urbains en bétails a drastiquement chuté de 2 700 têtes en janvier, à 1 490 têtes ce mois. Voici la cause de cette  pénurie de bétails dans les boucheries avec comme conséquence une hausse du prix du bétail qui est vendu à ce jour entre 325.000 F CFA la tête, et 335.000 F CFA », a-t-elle révélé.

Pourtant, il y a une année, le kilogramme de la viande avec os était livré au consommateur entre 2.000 et 2.500 F CFA, soit un prix moyen de 2.078 F CFA/kg. « Ce prix moyen, expliquent les services techniques, a considérablement augmenté par rapport à l’année dernière à la même période (2.064 FCFA/kg). Ainsi, à Bamako, des fluctuations à la hausse du prix du kilogramme de 2.200 à 2.300 kg voire 2.400 FCFA ont été observées par endroit », témoigne Aminata Soumaré, commerçant dans le marché de Niamakoro (Bamako).

Pour sa part, Aguibou Kodio explique que « la mauvaise campagne cotonnière enregistrée cette année par la CMDT (Compagnie malienne pour le développement du textile) a aussi contribué à l’augmentation du prix de l’aliment bétail dérivé de la graine de coton dont le prix moyen est estimé à 8.451 F CFA pour un sac de 50 kg, soit une hausse de 13% par rapport à l’année passée à la même période ».

Toutefois, il signaler qu’il y a d’autres facteurs qui ont contribué à la flambée. Par exemple, l’insécurité au centre du pays qui complique la transhumance des animaux vers les centres urbains de consommation, sans oublier que des troupeaux entiers ont été décimés dans plusieurs hameaux au centre avec leurs propriétaires du fait des terroristes.

Notons que depuis un certain temps, le gouvernement Malien   tentait  d’anticiper la  situation pour stabiliser le prix de la viande à travers une exonération de la TVA à l’achat et à l’importation de la graine de coton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here