En 2021, le programme Young Leaders voit plus grand

0

Après une année en stand by pour cause de Covid, le programme phare de la French-African Foundation reprend avec le lancement ce 17 février de sa campagne de recrutement. Objectif : identifier 100 Young Leaders parmi plusieurs milliers de candidatures issues d’Afrique et de France et les rassembler à l’occasion de différents temps forts, en France et au Sénégal, afin de co-construire les solutions de demain, sur le thème de la résilience.

Pour l’édition 2021 du programme Young Leaders, la French-African Foundation a décidé de s’emparer du thème de la résilience, plus que jamais d’actualité alors que le contexte de pandémie mondiale s’éternise, et de revoir nettement à la hausse ses effectifs. Alors que les Young Leaders étaient 30 en 2019, ils seront 100 cette année à l’issue du processus de recrutement, qui s’achèvera le 21 mars. Ces lauréats seront répartis dans deux ateliers : l’un à Dakar, l’autre à Paris, afin de réaliser un travail en miroir permettant de confronter les approches françaises et sénégalaises et d’émettre des recommandations croisées dans le cadre d’un rapport final destiné aux décideurs publics et privés.

Âgés de 28 à 40 ans, les lauréats auront pour point commun de s’être distingués par leur engagement politique, économique, social, culturel ou sportif. Dirigeants, entrepreneurs ou responsables associatifs, ils sont porteurs de projets ou de solutions dont ils souhaitent accélérer la concrétisation grâce à ce programme, qui mise sur des synergies pour apporter de nouvelles réponses aux défis communs à l’Afrique et la France afin de se relever au plus vite après cette crise inédite et co-construire l’avenir. Ces profils seront sélectionnés parmi les potentiels les plus prometteurs, selon le strict respect de la parité hommes-femmes. Le détail de la nouvelle promotion sera dévoilé début mai.

Relève générationnelle

Nouveauté cette année : le programme Young Leaders comprendra un focus « Sport & Développement » afin d’engager les communautés franco-africaines mobilisées sur ce thème et à mettre en évidence les enjeux économiques et sociaux de la contribution du sport au développement.« Parce que les défis n’ont jamais été aussi nombreux et la nécessité d’y apporter des réponses, aussi urgente, nous avons décidé de densifier le réseau de Young Leaders et d’élargir notre vivier de recrutement aux sportifs. Les recommandations formulées à l’occasion du rapport final garantiront que leur travail soit suivi d’effets », précise ainsi Khaled Igué, co-président de la French-African Foundation.

Établie en février 2019 dans le sillage de la Fondation Africa-France, la French-African Foundation ambitionne d’identifier, de rassembler et de valoriser les talents les plus prometteurs sur la scène économique, politique, universitaire, sociale et culturelle franco-africaine, et de soutenir le potentiel de leadership de cette nouvelle génération. Comptant parmi ses partenaires l’Agence Française de Développement, Groupe Duval, Meridiam, Société Générale, Deloitte, l’Essec, Concerto, Qima, Baobab Group (ex-Microcred) et Egon Zehnder, son objectif est d’organiser et de favoriser la rencontre de visions, de projets et de financements entre membres de cette relève et avec les hauts dirigeants des secteurs public et privé qui les accompagnent dans la concrétisation de leurs projets. Au-delà d’un label de qualité, elle s’avère être un facteur d’accélération professionnel ou politique.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 mars 23h59 CET : www.french-african.org/application2021   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here