Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme : BGFIBank RDC SA reçoit la certification AML 30000® à Kinshasa

0

L’Administrateur Directeur Général de BGFIBank RDC, Marlène Ngoyi, a salué le fait que la banque est la première récipiendaire en République Démocratique du Congo de la prestigieuse certification AML 30000® (LAB/FT), norme internationale conçue pour lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. La cérémonie de remise du certificat s’est tenue le vendredi 12 février 2021 à Kinshasa en présence d’Henri-Claude Oyima, le Président Directeur Général du Groupe BGFIBank et PCA de la filiale congolaise qui avait fait de la conformité un axe majeur du programme de transformation de la Banque 2018-2020.

Pour rappel, ce programme a vu l’actionnaire unique, BGFI Holding Corporation, recomposer entièrement le Conseil d’Administration, nommer une nouvelle Direction Générale et réorganiser son personnel et sa gestion sur base de cadrages Groupe. “Nous ne sommes pas dans une simple campagne de communication mais plutôt dans une démarche d’information à nos parties prenantes dont entre autres les régulateurs, les correspondants et les clients sur l’accomplissement d’un processus important requérant le travail des équipes jour et nuit pendant 18 mois de préparation et 4 mois de certification. En dépit d’un contexte politique, économique et sanitaire difficile depuis 2 ans, nous avons fait des investissements importants, réorganisé la banque et son personnel afin d’atteindre les objectifs fixés” a-t-elle déclaré non sans émotion.

BGFIBank RDC déclare avoir un devoir sociétal et que les congolaises, les congolais et toutes ses parties prenantes ont le droit d’être tenus informés des progrès réalisés sur ce sujet, particulièrement compte tenu des allégations publiques faites il y a plusieurs années déjà. Dans un esprit de transparence, la Banque avait annoncé il y a un an sa démarche au public et précise que l’obtention de la certification n’était pas automatique. Les certificateurs ont par ailleurs confirmé cela sans équivoque. Et d’insister : “Nous pensons que cette mise à niveau est nécessaire pour la réussite de la Banque à moyen et long-terme particulièrement quand on considère le derisking croissant de l’Afrique par les partenaires financiers internationaux.” BGFIBank RDC souhaite contribuer positivement au sein de l’ACB, déjà très fortement engagée sur ces questions, afin de renforcer l’image du secteur bancaire congolais et indirectement l’image pays afin de garantir la fluidité des paiements internationaux cruciaux aux échanges commerciaux de la RDC. À l’ADG de BGFIBank RDC SA de conclure : “Le passé ne définit pas notre futur, nous nous améliorons considérablement. Il est impérieux de continuer de communiquer sur ce sujet important parce que nos partenaires nationaux et internationaux nous écoutent et doivent pouvoir constater que nous allons de l’avant”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here