Mali : un groupe de ministres en visite à Kidal

0

Une délégation ministérielle malienne s’est rendue le 25 janvier 2021 à Kidal, fief de l’ex-rébellion depuis plus de huit ans. Une première depuis le coup d’État du 18 août 2020 qui a emporté l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta.

Au total, quatre ministres ont effectué le déplacement. Il s’agit de Modibo Koné de la Sécurité et de la Protection Civile, d’Ismaël Wagué de la Réconciliation Nationale, de Fanta Siby de la Santé et du Développement Social, et de Lamine Seydou Traoré des Mines, de l’Energie et de l’Eau. On note également la présence de deux secrétaires généraux du gouvernement dans la délégation. Par contre, le ministre de la Défense était le grand absent.

A l’issu de la visite, il y’a eu un huis-clos entre les ex-rebelles et les représentants du gouvernement. Des participants à cette réunion ont indiqué avoir notamment parlé du retour accéléré de l’Etat sur place et de la réconciliation.

Cette visite est « un bon signe pour l’ex-rébellion qui a toujours pensé, avec regret, que les problèmes locaux se résument à la Défense et au retour de l’État sur place », a déclaré un observateur sous couvert d’anonymat.

Par ailleurs, en voyant parmi les hôtes de la localité les représentants de la Santé, de l’Énergie et de la Réconciliation, les ex-rebelles n’ont pas caché qu’ils appréciaient que le développement de la région de Kidal soit au cœur des préoccupations de l’État. L’atmosphère est donc plutôt à la détente.  La délégation de Bamako a procédé à la pose de la première pierre de la maison des jeunes de Kidal.

Dans cette zone du Mali, les djihadistes organisent des attaques. Pour cela, un officier malien pense qu’il faut « absolument dialoguer » tout en rappelant que c’est une décision soutenue par le peuple, « recommandation du dialogue national inclusif ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here