Mali : forte flambée des prix du ciment

0

Au Mali, le prix du ciment a pris de l’ascenseur depuis presqu’un mois. Selon les autorités, cette hausse de prix a été provoquée par une pénurie du produit sur le marché national.

Il y’a quelques mois, la tonne du ciment (importé comme local) se vendait à 90.000 FCFA. Mais actuellement, il est cédé à 115.000, voire 125.000 F CFA dans certains magasins. Le sac de 50 kg coûte 6.000 à 6.250 FCFA. Cette flambée rappelle celle d’avril 2019. A l’époque, le prix de la tonne avait également atteint 125.000 Fcfa.

« Il y a vraiment de la pénurie dans le marché. Nous sommes presque craqués. Au moment où je vous parle, ça ne va pas. Tous les magasins de stockage de ciment sont presque vides. Ce camion nous a été proposé par un grossiste. Nous revendons dans la fourchette comprise entre 112.000 et 115.000 FCFA la tonne, soit 6.000 le sac», a laissé entendre le propriétaire d’une quincaillerie. Et de préciser que les différences de prix constatées sont le fait des intermédiaires.

Toutefois, le principal problème est l’incapacité des usines locales à couvrir les besoins des consommateurs en ciment. Selon un commerçant évoluant dans le secteur, « l’Etat devrait encourager la construction d’autres usines et réduire considérablement les coupures d’électricité ».

Pour rappel, le Mali dispose de trois cimenteries à savoir : Diamond Ciment qui compte deux usines de production d’une capacité d’un million de tonnes par an, la cimenterie Cimaf qui produit jusqu’à 500.000 tonnes par an, et les Ciments et matériaux du Mali (CMM-SA) avec également une capacité de production de 500.000 tonnes. Ce qui fait un total de 2 millions de tonnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here