L’Iran interdit aux sociétés étrangères de tester leurs vaccins sur ses citoyens

0

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a interdit vendredi l’importation de vaccins anti-coronavirus fabriqués aux États-Unis et au Royaume-Uni, estimant que ceux-ci pourraient servir à «contaminer» son pays.

Les laboratoires pharmaceutiques étrangers ne seront pas autorisés à tester leurs vaccins contre le COVID-19 sur des Iraniens, a annoncé samedi le président Hassan Rohani au lendemain de la décision du guide suprême de la révolution iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei, d’interdire l’importation de vaccins américains et britanniques. “Des entreprises étrangères ont voulu nous donner des vaccins afin qu’ils soient testés sur la population iranienne, mais le ministère de la Santé les en a empêchées”, a déclaré Hassan Rohani lors d’une allocution télévisée. “Notre peuple ne servira pas de cobayes aux entreprises de vaccins”, a-t-il dit. “Nous devons acheter des vaccins étrangers sûrs.

«Il est interdit d’importer des vaccins faits aux États-Unis ou au Royaume-Uni. On ne peut absolument pas leur faire confiance. Il n’est pas impossible qu’ils veuillent contaminer d’autres nations», a indiqué un message de l’ayatollah Khamenei sur son compte Twitter en anglais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here