Gabon : Un nouveau plan d’investissement dans les secteurs d’eau et d’électricité

0
La réquisition de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) ouvre de nouvelles opportunités d'investissement

Après la nationalisation de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) alors sous l’enseigne de Véolia, le gouvernement annonce une nouvelle stratégie de développement, imputant la léthargie actuelle à cette multinationale française.

L’offre en eau potable et en électricité pourrait substantiellement croître pour des Gabonais à travers l’implémentation du plan stratégique de développement qui prévoit des investissements plus de 300 milliards de FCFA (environ 555 millions de dollars) à l’horizon 2023 dans la production, le transport, la distribution et la commercialisation dans les deux secteurs.  

Après plusieurs années de stagnation suite à la privatisation de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) dont 51 % des actions étaient alors détenus par le groupe français Veolia Eau et 49% par l’Etat gabonais, le gouvernement a procédé à la nationalisation de l’entreprise il y a quelques années annonce un vaste programme de réhabilitation et de construction des infrastructures.

Selon le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze, « le secteur de l’eau et de l’électricité a enregistré d’importants retards dans la maintenance et le renouvellement des ouvrages de production, de transport et de distribution. Des retards consécutifs a-t-il insisté, au manque d’investissement de l’opérateur Véolia pendant 20 ans ont conduit l’Etat à procéder à la réquisition en 2017».

Parmi les projets prioritaires, il y a le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL) estimé à 77 milliards, le projet «Accès aux services de base en milieu rural et renforcement des capacités» (PASBMIR) à hauteur de 35 milliards, les travaux d’extension des réseaux eau et électricité à travers le pays d’un montant de 22 milliards.

D’après des sources, 60 % et 70 % de Gabonais ont respectivement accès à l’électricité et à l’eau potable, avec cependant, d’énormes disparités entre les zones urbaines et rurales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here