IndustrieTchad : vers la construction du plus grand complexe...

Tchad : vers la construction du plus grand complexe sucrier d’Afrique

-

Le Tchad et le groupe français SOMDIAA ont signé un mémorandum d’entente pour la réalisation d’un projet sucrier d’une capacité annuelle de plus de 170 000 tonnes destiné à couvrir le marché local et sous régional.     

Déjà présent dans ce pays à travers la Compagnie sucrière du Tchad (CST), le groupe SOMDIAA, spécialisé dans l’agro-alimentaire et promoteur de plusieurs filiales en Afrique, entend développer un projet de construction sucrier  au  Tchad d’une capacité de 173 000 tonnes de sucre par an. C’est ce qui ressort du mémorandum d’entente signé le 24 décembre 2020 entre l’Etat tchadien et cette multinationale française.

Selon  les termes de l’accord, cette usine va s’étendre sur une surface cultivable  de 16 000 hectares de cannes à sucre dans la région du Barh Sara viendra en appui aux 40 000 tonnes de sucre produites annuellement par la CST, et dont la capacité actuelle est loin de courir  le marché tchadien estimé à 130 000 tonnes par an. La demande en sucre est en perpétuelle augmentation ce qui entraine souvent la spéculation.

A terme, le développement  de ce projet  dotera le Tchad de la plus grande usine de production sucrière d’Afrique, explique-t-on, ce qui mettrait fin aux importations du sucre notamment à partir du Cameroun par le biais de la Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM) ; cette filiale du groupe SOMDIAA, dont la capacité de production de 130 000 tonnes devrait également croître pour atteindre 170 000 tonnes au cours des prochaines années.

«  En premier lieu, il a pour vocation à participer à la satisfaction croissante de la demande nationale de sucre et de permettre ainsi au Tchad d’être autosuffisant en termes de production sucrière », ont indiqué les responsables du groupe SOMDIAA, le surplus de la production étant destiné à l’alimentation du marché sous régional.

Si le coût le ce projet n’a pas été révélé, l’on annonce  le début des travaux pour 2021. Ce programme d’extension au profit de la CST intervient après le plan de développement de plus de 300 millions d’euros (210 milliards de FCFA)  mis en place par SOMDIAA entre 2012-2017 concernant les filiales du groupe en l’occurrence, la SOSUCAM au Cameroun, la SUCAF RCI en Côte d’Ivoire, la CST au Tchad, et la SUCAF au Gabon, la SARIS au Congo et la SUCAF en RCA.

Achille Mbog Pibasso
Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X