Mauritanie : Blanchis, les Ghaddé renouent avec les contrats routiers

0
Bahaye Ould Ghaddé

Le consortium ATTM (filiale de la SNIM) / MTC (de la famille Ghaddé) a remporté le 3 décembre 2020, des avenants – relatifs aux contrats routiers Zravia-Tamcheket,  Kiffa-Boumeid, et Néma-Achemime –  d’un montant d’un montant global d’environ  7 millions USD.

Ainsi les délais d’exécution des routes  Zravia-Tamcheket, Kiffa-Boumeid et Néma-Achemime  sont  prorogés respectivement de 10, 18 et 10 mois pour le groupement ATTM / MTC. D’un coût de plus de 62 millions USD, la réalisation des axes goudronnés  en question servira à désenclaver des localités situées  au sud-est, à l’est de la Mauritanie. 

Les Ghaddé se voient attribuer les avenants peu après leur blanchiment dans l’enquête sur la gouvernance Mohamed Ould Abdel Aziz caractérisée par la corruption. Ce blanchiment procède non pas  d’une décision prise par la justice, mais de la volonté du président Ghazouani qui a reçu – le 5 novembre dernier – Bahaye Ould Ghaddé,  la figure la plus connue de la famille Ghaddé, peu après sa garde à vue à la brigade de répression des crimes économiques et financiers.  

C’est  une cagnotte de 1,4 milliards USD qui a été dépensée dans la réalisation d’infrastructures routières sous le règne  de l’ex-président Aziz,  chef de l’Etat sur la période 2008/2019. Et la part du lion – en ce qui concerne l’attribution des contrats routiers sous le magistère d’Aziz – est revenue à ATTM et son partenaire MTC de la famille Ghaddé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here