La BAD accorde 3,52 millions USD à un projet d’interconnexion électrique entre la RCA et la RDC

0
Dans sa conception initiale, le projet Baoli 1 portait sur l’interconnexion des réseaux électriques de la RCA et de la RDC à partir du système hydroélectrique de Boali, une localité de la République centrafricaine située à 95 km au nord-ouest de Bangui.

La Banque Africaine de Développement (BAD) a annoncé le 30 novembre 2020, avoir accordé un don supplémentaire de 3,52 millions USD au profit de la phase 1 du projet Boali, un projet d’interconnexion électrique entre la République Centrafricaine (RCA) et la République Démocratique Congo (RDC).

Selon un communiqué de presse de l’institution basée à Abidjan, ce don additionnel financera, d’une part, la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Boali, d’une capacité de 10 mégawatts et, d’autre part, l’actualisation de l’étude de faisabilité du projet d’électrification de neuf localités du pays à partir de la centrale hydroélectrique de Mobayi en RDC.

« Le coût total de ces activités s’élève à 5,97 millions USD et sera financé à hauteur de 59,16% par le Fonds africain de développement (FAD-15), le guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque, et 40,84% par le gouvernement de la RCA. Ce nouveau don porte la contribution totale de la Banque à 45,73 millions USD. Le Fonds africain de développement avait approuvé, en septembre 2012, un don de 42,18 millions de dollars en faveur de la Centrafrique pour financer le projet Boali phase 1 (interconnexion des réseaux électriques de la RCA et de la RDC à partir du système hydroélectrique de Boali) d’un coût de 50,05 millions USD », renseigne la BAD.

Dans sa conception initiale, indique-t-on, le projet Baoli 1 – dont l’achèvement est prévu à la fin de l’année 2021 – portait sur l’interconnexion des réseaux électriques des deux pays à partir du système hydroélectrique de Boali, une localité de la RCA située à 95 km au nord-ouest de Bangui.  Il vise, entre autres, le renforcement de la coopération économique des régions frontalières entre les deux pays par l’accroissement de la fourniture d’énergie électrique et l’amélioration de la qualité de l’électricité en RCA et la desserte de la zone frontalière de Zongo et Libengue en RDC.

La phase 2 concernera essentiellement la ligne de transport d’électricité 110/132 kV reliant la ville de Bangui à celles de Zongo et Libenge (RDC), d’après la BAD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here