Kenya : KCB acquiert deux banques au Rwanda et en Tanzanie

1

Le groupe bancaire kenyan, KCB GROUP PLC, a signé un accord avec la société de services financiers Atlas Mara Limited, cotée à Londres, pour  acquérir la majorité de participation dans  deux banques au Rwanda et en Tanzanie. Il s’agit de la Banque Populaire du Rwanda Plc (BPR) et de  l’African Banking Corporation Tanzania (BancABC), rapportent  jeudi 26 novembre des sources internes du groupe.

Cette opération permettra à la plus grand prêteur par actifs du Kenya d’acheter  62, 06% des parts dans la BPR et 100% dans BancABC. La transaction sera soumise à l’approbation  des autorités réglementaires des deux pays précités. Ce « deal »  s’inscrit dans la stratégie d’expansion du groupe afin d’augmenter  ses parts  de marché et de  réseau de distribution à travers le Rwanda et la Tanzanie.

Le directeur général de KCB Group, a soutenu que, « l’opération faisait partie de la «stratégie continue de KCB visant à explorer les opportunités de nouvelle croissance tout en investissant et en maximisant les rendements des activités existantes du Groupe».

Cet accord intervient  quelques mois après que le groupe Equity Bank a annulé son projet d’acquisition de  quatre filiales bancaires d’Atlas Mara Limited au Rwanda, en Zambie, en Tanzanie et au Mozambique.

1 COMMENTAIRE

  1. L’acquisition de deux établissements financiers rwandais en faillite par le groupe bancaire kenyan n’est pas étonnante.
    Le Rwanda appartient à Kagame et sa clique . Il a déjà cédé le Rwanda aux USA. Le Rwanda est le seul pays en Afrique qui n’a pas un secteur stratégique sur lequel il peut s’arc-bouter dans les circonstances difficiles. La parfaite illustration est la situation financière actuelle du Rwanda de Kagame. Le Rwanda, pourtant propriété des USA est en faillite total. Il est réduit à la mendicité. Il convient de rappeler que Kagame et son FPR son plus riche que le Rwanda. Kagame est la propriétaire de la Banque dite de Kigali mais en fait la Banque Kagame. Il est également sociétaire de la Banque Populaire cédée au KCB GROUP PLC. Notre aéroport international a été cédé à un pays des Monarco-pétrodollars. Les causes de la faillite et conséquemment de la cession du Rwanda sont connues des Rwandais. Le Rwanda est dirigée par un groupe mafieux, venu d’Ouganda, du Burundi et de la RDC en particulier. Ils ont vidé le Rwanda. Après la prise du Rwanda comme un butin par Kagame, ces mafioss se sont positionnés aux postes de direction du Rwanda. Dans un premier temps, comme ils n’avaient géré quoi que se soit dans les pays où ils vivaient, les Hutu et Tutsi de l’Intérieur qui étaient restés au Rwanda leur appris à gérer un bien public. Après avoir acquis les bases en gestion, ils ont liquidés leurs maîtres ( exécutions sommaires, emprisonnements, disparitions , fuite pour les plus chanceux). Qu’ont-ils fait ensuite? Ils ont vidé les caisses et sont repartis avec leurs magots à l’étranger ( USA, UK, Canada etc.). Ils ont vidé les comptes des Rwandais morts ou partis en exil d’une part et des grands comptes à savoir ceux des entreprises comme celles de Kabuga en l’occurrence. Résultat: la faillite total de tous les banques commerciales du Rwanda dont la Banque Commercial, la Banque de Kigali , la Banque Populaire,, jadis les banques prospères du Rwanda et in fine leur cession à vil prix aux groupes financiers anglo-saxons. Les oligarques du régime Kagame ont créé les banques d’affaires, inaccessibles aux petites gens. Pour la sécurité de leurs placements , ils ont recruté les étrangers pour diriger leurs entreprises. Un homme avisé ne peut confier son panier de vivre à un vautour. Ils se connaissent. L’exemple d’actualité est le recrutement d’un ivoirien par Kagame pour diriger un groupe financier appartenant aux oligarques du régime au premier rang Kagame. Aucun homme rationnel ne peut comprendre comment Kagame au pouvoir depuis plus de 26 ans n’a pas pu dotes de son pays des cadres compétents pour gérer le Rwanda. En réalité, le Rwanda de Kagame souffre gravement d’une décadence morale flagrant. La course aux biens matériels, à la richesse et partant à l’argent etc. sont les vertus cardinales inculquées et intériorisées par les Rwandais sous le régime Kagame. La corruption, détournements massifs de deniers publics, la surfacturation des marchés publics, le racket, la spoliation des plus faibles de leurs biens immobiliers par les maîtres du Rwanda sont des valeurs qui doivent être observées et intégrées par les gestionnaires de la chose publique au Rwanda de Kagame. C’est pourquoi, Kagame préfère que ses biens soient gérés par les étrangers. Le Rwanda présenté par Kagame aux étrangers et avalés comme tel n’existe en réalité que dans les têtes de ces derniers. Le vrai Rwanda connu des Rwandais est le Rwanda en faillite totale mais celle-ci est masquée par Kagame pour éviter qu’il ne soit démasqué, le tout par jeu de fabrication de chiffres sur les grands indicateurs macro-économique. La pandémie actuelle démontre irréfutablement mes assertions. Le fait le mendicité pour pouvoir payer ses fonctionnaires d’une part et nourrir des prisonniers qui meurent de faim comme de cochons sans maître. En effet, plusieurs prisonniers sont morts et meurent de faim parce que les caisses de l’Etat Rwandais étant vides, celui-ci n’est pas en état d’acheter des vivres pour nourrir les détenus. La cruauté de Kagame est sans égal: il a interdit aux familles des prisonniers d’apporter de la nourriture y compris les malades sous régime alimentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here