Côte d’Ivoire : la société minière d’Ity face à la colère des riverains

0

(Article actualisé le 26 novembre à 18h30). La société minière d’Ity (Smi), basée dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, est en proie à une contestation des communautés locales. “Mais il n’y a pas eu suspension de ses activités”, précise la direction en réaction aux informations relayées initialement par Financial Afrik. “Il y a eu des colères mais tout est rentré dans l’ordre”, déclare-t-on. “La mine n’a jamais suspendu ses activités”.


Le 23 novembre 2020, cinq véhicules de l’entreprise minière ont été incendiés et le personnel, encore sous le choc, n’a dû son salut que grâce à l’intervention des autorités préfectorales.

En cause, un accident entre un motocycliste taxi et un véhicule léger de la mine sur l’axe Kouepleu – Zouan-Hounien, l’un des itinéraires de passage des camions de la mine. Le conducteur a trouvé la mort sur le champ avec le broyage des jambes d’un de ses passagers. Ce qui a conduit à des mouvements de la part des conducteurs de taxi-moto qui, avec le soutien des villageois, sont rentrés en représailles et ont bloqué toutes les voies d’accès de circulation.

Détenue à hauteur de 85% par le géant canadien Endeavour, la SMI a vu sa production atteindre 800.000 onces d’or, une première en Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here