Rwanda : Rodrigue Fouafou, un visionnaire camerounais au pays de Kagamé

0
Rodrigue Fouafou

Revenu d’Amérique du Nord, Rodrigue Fouafou est parti avec une idée en tête: développer la digitalisation de tout le secteur privé continental. Pour les équipes de Wouessi, comme pour d’autres startups du continent, l’objectif est d’accompagner au mieux les entreprises à se tourner vers les solutions digitales pour favoriser leur croissance.

Les organisations et entreprises modernes se focalisent sur les relations les unes avec les autres aussi bien que la relation avec la technologie.«Les relations sont régies par des principes et des actions qui aident tous les membres à bien grandir et se développer», explique Rodrigue Fouafou – fondateur de Wouessi.

Il faut dire que la numérisation des activités économiques est devenue une clé de voûte d’une croissance profitable et durable pour les secteurs privés. Rien qu’au Sénégal, le numérique créerait autant d’emplois que le tourisme ou encore la restauration selon un récent rapport de l’autorité de régulation du secteur des Télécoms. Au Kenya, 50% du PIB national transiterait par le mobile-money selon le ministère de l’économie.

Selon Rodrigue Fouafou, c’est une approche globale qu’il faut proposer. «Il faut aider  les entreprises à atteindre leur véritable potentiel de profits grâce au marketing numérique, aux réseaux sociaux, au développement d’applications ainsi qu’au site web sans oublier la blockchain», énumère-t-il. La combinaison de ces expertises contribuerait ainsi grandement à une réduction des coûts et une augmentation des bénéfices pour les entreprises.

Développement impossible sans les ressources humaines

Alors qu’en Occident, les spécialistes parlent de ‘dématérialisation’ craignant que la technologie ne fasse disparaître l’humain des écosystèmes. Sur le continent africain, la Tech For Good a inclu l’humain dans son processus. Au sein des équipes de Wouessi, ce sont 15 passionnés qui opèrent au Rwanda, au Mozambique, au Cameroun et au Sierra Léone. «Nous opérons sur tout l’écosystème marketing et numérique en incorporant la gestion humaine, administrative et financière des secteurs privés », explique-t-on au sein de la startup.

L’entreprise dispose de plus de 200 talents contractuels disponibles pour couvrir ces différentes spécialités. Une vision qui semble faire recette. L’entreprise travaille actuellement avec une vingtaine d’entreprises africaines, en Amérique du Nord et en Europe. Selon les sources fournies par l’entreprise, la valeur de Wouessi s’élèverait à 2,4 millions de dollars avec l’objectif d’atteindre le seuil des 500 000 dollars de chiffre d’affaires. Un objectif jugé réaliste par celui qui est issu d’une fratrie de 32 frères et sœurs ayant grandi modestement au Cameroun. Mais rien n’arrête ce passionné de tech qui a vécu quelques années aux Etats-Unis puis au Canada. Car, il faut bien le dire : si rêver n’a pas de prix, réaliser ses rêves demandent d’importants sacrifices. Et les équipes de Rodrigue Fouafou y sont prêtes comme de milliers d’autres entrepreneurs sur le continent et ailleurs dans la diaspora.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here