Tunisie : Poursuite de l’apaisement des besoins des banques en liquidités au deuxième trimestre 2020

0

L’apaisement des besoins des banques tunisiennes en liquidités, entamé durant les trimestres précédents, s’est poursuivi au cours du deuxième trimestre de 2020, avec toutefois un rythme moins important, selon les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

« De ce fait, souligne la BCT, le besoin moyen de liquidité a atteint 10.283 millions de dinars au deuxième trimestre 2020 contre 10.734 millions de dinars au premier trimestre 2020 ».

L’analyse mensuelle montre également que ce besoin s’est accentué au mois d’avril 2020 pour s’établir à 10.759 millions de dinars après avoir connu un repli continu depuis le cinquième mois de 2019. Les services de la BCT soulignent qu’en mai 2020, il a fléchi de nouveau, revenant à 10.046 millions de dinars. Ce besoin est demeuré quasiment stable en juin de la même année avec une moyenne de 10.044 millions de dinars.

Concernant l’évolution des facteurs autonomes de la liquidité, la BCT avance que l’atténuation des besoins en liquidité bancaire, au cours du second trimestre de 2020, a trois origines.

En premier lieu, il y a l’effet expansif exercé par le compte courant du Trésor sur la liquidité, notamment suite à la baisse des recettes fiscales affectées par la pandémie de la covid-19 sur l’activité économique. Ce manque au niveau des ressources propres du Trésor a été compensé par la mobilisation au deuxième trimestre 2020, de plus de 4.084 millions de dinars de ses fonds disponibles dans ses comptes en devises contre seulement 824  millions de dinars au trimestre précédent.  

La deuxième origine est le retour important des billets et monnaies en circulation aux caisses des banques, particulièrement au mois de juin, c’est-à-dire juste après la fête de l’AID EL FITR qui est survenue à la fin du mois de mai. « Après les retraits massifs qui ont caractérisé les mois d’avril et mai, caractérisés par le confinement total puis partiel, on notera que près de 603 millions de dinars de cash sont retournés au système bancaire », signale la BCT.

Enfin l’atténuation des besoins en liquidité bancaire a pour origine la poursuite de la vente des devises étrangères contre des dinars par les banques à la BCT. Le montant net de ces opérations a constitué plus que l’équivalent de 130 millions de dinars  au deuxième trimestre 2020, exerçant un effet expansif de la même ampleur sur la liquidité bancaire.

Les services de la BCT signalent également que les souscriptions des banques aux bons du Trésor, notamment celles aux bons du Trésor à court terme effectuées au terme du mois de mars 2020 pour une valeur nominale de 800 millions de dinars, ont contribué dans une large mesure à la décélération du rythme de diminution des besoins des banques en liquidité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here