Ghana : pourquoi la présidentielle de décembre affole le Quai d’Orsay

0
Nana Akufo-Addo, président du Ghana, en lice pour sa propre sucession.
A l’approche de l’élection présidentielle du 7 décembre au Ghana, l’ambassade de France à Accra vient de poster sur son site à l’intention des ressortissants présents dans le pays un message au ton alarmiste. Alors que l’ancienne «Gold Coast» est réputée pour sa stabilité et son ancrage démocratique depuis plusieurs décennies ce message conseille de limiter les venues dans le pays et les déplacements intérieurs. «Des tensions liées au calendrier électoral sont possibles localement», explique


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis