Brasserie : Baisse de 11,5% du bénéfice de la société SOLIBRA au premier semestre 2020

0

Le bénéfice de la Société de Limonaderies et brasseries d’Afrique (SOLIBRA), la première brasserie de l’Afrique de l’Ouest, a enregistré une baisse de 11,5% au terme du premier semestre 2020 comparé à la même période de l’année 2019, ont annoncé les dirigeants de cette entreprise basée à Abidjan.

Ce bénéfice est passé de 8,782 milliards de FCFA au 30 juin 2019 à 7,771 milliards de FCFA au 30 juin 2020, soit un repli de 1,011 milliard de FCFA.

Le chiffre d’affaires net de cette société s’est, de son côté, contracté de 6,8%, s’établissant à 87,415 milliards de FCFA contre 93,883 milliards de FCFA au 30 juin 2019. Les dirigeants de la Solibra expliquent cette contreperformance par la crise sanitaire de la Covid-19. Selon eux, « à compter de la mi-mars 2020, la mise en place des mesures d’urgence et exceptionnelle (confinement avec couvre-feu de 21heures à 5 heures du matin et la fermeture des maquis et bars) consécutive à l’extension de l’épidémie, s’est traduite par un impact très sensible sur les ventes de la société ». Néanmoins, ils avancent qu’après un point bas atteint au début du deuxième trimestre, la reprise progressive des ventes s’est confirmée en juin dans la plupart des activités et zones géographiques où la société opère.

Concernant l’excédent brut d’exploitation, il s’est bonifié de 9,8% à 24,313 milliards de FCFA contre 22,143 milliards de FCFA au terme du premier semestre 2019.

Quant au résultat d’exploitation, il connaît une baisse de 2,3% avec une réalisation qui passe de 12,095 milliards de FCFA au premier semestre 2019 à 11,818 milliards de FCFA un an plus tard.

Pour sa part, le résultat des activités ordinaires s’est presque maintenu à son niveau de l’année 2019 avec une réalisation se situant à 9,298 milliards de FCFA contre 9,303 milliards de FCFA au 30 juin 2019 (-0,1%).

En perspectives, les responsables de la Solibra estiment que sur la base des informations disponibles  à date sur l’évolution de la pandémie de la Covid-19 et de ses conséquences économiques éventuelles, ils prévoient un niveau d’activités du second semestre 2020 équivalent à celui de l’année 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here