La CEMAC recherche des fonds pour des projets intégrateurs

0

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) organise une Table ronde internationale au mois de novembre en France, en vue de mobiliser des financements nécessaires pour la réalisation des projets intégrateurs estimés à plus de 5 milliards de dollars.

Présentée comme la région la moins intégrée du continent, l’Afrique centrale semble enfin prendre conscience de son retard en multipliant des initiatives pour mobiliser des fonds destinés au développement des projets intégrateurs dont l’insuffisance des infrastructures plombe aussi bien, sinon davantage  l’intégration communautaire  que des atermoiements politiques des dirigeants.

Une table ronde pour le financement d’infrastructures en Afrique centrale se tiendra les 16 et 17 novembre 2020 à Paris, en France, dans le cadre de l’implémentation du Programme des Réformes Économiques et Financières (PREF) de la CEMAC.

« Cet événement important a pour objectif de financer 11 projets dans le cadre du Programme Economique Régional (PER) 2017-2020 de la CEMAC, qui comprend 84 projets. Les 11 projets intégrateurs prioritaires qui ont été choisis pour cette table ronde ont été choisis pour leur haut degré de maturité et de préparation », souligne la Commission de la CEMAC.

Pour l’essentiel, ces projets portent sur les corridors régionaux de transport, la production et l’interconnexion énergétique, le marché unique, la libre circulation des biens, des services et des personnes et le capital humain ainsi que la diversification économique.

Pas moins de 2812 milliards de FCFA (un peu plus de 5 milliards de dollars) doivent être mobilisés pour la réalisation de ce programme de développement, dont à peine 255 milliards composés notamment de contributions des partenaires au développement et du financement propre des six Etats de la CEMAC seraient actuellement disponibles.

Alignés avec les agendas 2030-2053 de l’Union Africaine (UA) et les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, ces projets phares devraient à terme permettre d’accélérer durablement l’intégration physique et commerciale de la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here