Le FMI “réajuste” ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne

0
L’Afrique du sud devrait renouer avec une croissance de 3% en 2021 selon le FMI qui prévoit une chute de 8% du PIB cette année.

L’économie de l’Afrique subsaharienne devrait baisser de 3% en 2020 avant une reprise de 3,1% en 2021, selon les nouvelles prévisions publiées ce 13 octobre 2020 par le Fonds monétaire international (FMI). En juin 2020, l’institution mondiale avait annoncé que l’activité allait subir une contraction de quelque 3,2 % cette année, avant un rebond de 3,4 % l’an prochain.

Comme il fallait s’y attendre, les deux locomotives nigériane et sud-africaine de la région ne feront pas l’exception.  Si au Nigéria, le taux de croissance de l’économie est attendu à 1,7% en 2021 après une baisse de 4,3% en 2020, la première puissance industrielle du continent devrait elle autre renouer avec une croissance de 3% l’an prochain selon le FMI qui prévoit une chute de 8% du PIB sud-africain en 2020.

D’après l’institution, des pays comme l’Ethiopie (+1,9%), la Tanzanie (+1,9%), la Côte d’Ivoire (+1,8%) ou le Kenya (+1%) seront épargnés cette année par la récession économique attendue dans la région, la première en 25 ans.

Au plan mondial, le FMI table désormais sur une contraction du PIB de 4,4 % en 2020, contre une estimation de 5,2 % annoncée en juin. Pour 2021, les prévisions font état d’une croissance en hausse de 5,2%, un peu moins que celles publiées en juin. « Vivre avec le nouveau coronavirus est un défi pas comme les autres, mais le monde s’adapte », a commenté Gita Gopinath, économiste en chef du FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here