Diamantino Pedro Azevedo, ministre angolais des Ressources minérales, pétrolières et gazières.

Le gouvernement angolais a officiellement notifié son intention de rejoindre les 54 pays qui appliquent déjà la Norme Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE).

Dans une lettre adressée au président du Conseil d’administration de l’ITIE, datée du 14 septembre 2020, le ministre des Ressources minérales, pétrolières et gazières, Diamantino Pedro Azevedo, a décrit les mesures déjà prises pour la mise en œuvre de l’ITIE. Il s’agit notamment de la signature de l’arrêté présidentiel 117/20, nommant le ministre au poste de président du Comité national de coordination de l’ITIE, et d’une déclaration publique annonçant l’engagement du gouvernement à se joindre à l’initiative.

L’annonce de l’intention de l’Angola d’adhérer à l’ITIE est une évolution bienvenue , a déclaré le directeur exécutif du Secrétariat international de l’ITIE, Mark Robinson. » Nous travaillons à ce résultat avec les autorités angolaises et le gouvernement norvégien, qui soutiennent nos efforts. . Comme indiqué dans notre déclaration plus tôt cette année, nous pensons que la mise en œuvre de l’ITIE peut permettre à l’Angola de faire des progrès durables pour relever les défis de la gouvernance dans son secteur extractif, au profit des citoyens angolais.  » Il existe un processus établi pour que les pays adhèrent à l’ITIE. Le Gouvernement angolais est conscient de ce processus et entreprend les processus internes nécessaires pour faire avancer son application. Le Secrétariat international de l’ITIE travaillera avec les parties prenantes du gouvernement, de l’industrie et de la société civile dans le pays pour soutenir cet effort », a déclaré le directeur exécutif de l’ITIE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here