Le Ghana connaît sa pire récession depuis 37 ans

0
Nana Akufo-Addo, président du Ghana, en lice pour sa propre sucession.

Secouée par la pandémie du coronavirus, l’économie ghanéenne s’est contractée de 3,2% sur un an au deuxième trimestre 2020, une première depuis 37 ans (1983), a annoncé mercredi 16 septembre, le Service national des statistiques (GSS).

Samuel Kobina Annim, statisticien en chef, a soutenu que pour la première fois en 37 ans, l’économie du Ghana a connu une contraction de 3,2%, contre un taux de croissance de 5,7% au même trimestre en 2019. Le confinement de trois semaines imposé par le gouvernement en mars derniers pour limiter la vitesse de propagation du virus, a significativement impacté l’économie du pays. De nombreuses entreprises ont fermé boutique, entraînant des conséquences sans précédent sur l’économie du premier producteur d’or en Afrique.

Même après la levée de la restriction, la situation a perduré, plusieurs entreprises se séparant de leurs employés. Ce qui a eu pour conséquence d’augmenter le taux de chômage. Selon les statistiques officielles, l’économie devrait croître à son rythme le plus lent en 40 ans, à environ 0,9 % cette année, contre une prévision précédente de 6,8%.

Ces mauvais chiffres sont publiés à quelques semaines des présidentielles qui verront le président sortant  Nana AkufoAddo, du parti New Patriotic Party (NPP) faire face, le 7 décembre, au rival du National Democratic Congress (NDC) de John Mahama, son prédécesseur est challenger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here