Mali: la junte nomme des militaires et des civils

0
La junte met la main sur la sécurité et les renseignements de l'appareil militaire et étatique.

La junte a annoncé le 2 septembre 2020 des nominations et des limogeages. Dans la première catégorie, l’on retrouve un civil, le docteur Youssouf Coulibaly, bombardé conseiller spécial du chef de la junte, chargé des affaires juridiques. Pour sa part, le général Souleymane Doucouré, ancien patron de l’actuel porte-parole de la junte, devient secrétaire général du ministère de la Défense. Par ailleurs, un nouveau chef d’état-major général des armées a été également nommé en la personne du général Oumar Diarra.

Concernant les généraux qui ont été limogés par la junte, il s’agit tout d’abord du général de division Moussa Diawara, le puissant et ancien directeur de la sécurité d’Etat, remplacé par le colonel major Lassana Doumbia ancien directeur de la transmission et des télécommunications des armées à la tête de cette organisation étatique. Par ailleurs, le Général de brigade Oumar Diarra est nommé nouveau chef d’Etat-major général des armées à la place du général de division Abdoulaye Coulibaly. Le colonel Badara Aliou DIOP de l’armée de terre remplace le général de brigade Moustapha DRABO en qualité du directeur du matériel, des hydrocarbures et du transport.

De même, à la garde nationale, le colonel Elisée Jean DAO prend la place du général OUAHOUN KONE (limogé) en qualité du chef de d’état-major général de cette unité. Au ministère de la défense et des anciens combattants, le général de brigade aérienne Souleymane DOUCOURE est nommé secrétaire général dudit département, remplaçant le général de brigade Ibrahim FANE.

Il faut noter que plusieurs autres nominations ont vu le jour, notamment parmi les hauts gradés surtout des lieutenants colonels, des colonels et des colonels major à la tête de différentes structures militaires et paramilitaires. En tout, huit (8) décrets de nomination concernant 19 officiers ont été dévoilés par la junte militaire du Mali.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here